Menu

Toutes les commandes en ligne pour le déjeuner doivent être passées avant 11h

Commandes en ligne avant 11h

Vélissime : le savoir frais

Chaque jour à vélo au pied de votre bureau avec un déjeuner sain et gourmand !

Actualités

lundi 10 avril

Nos cyclos valent bien un CDI !

Nos cyclos, ont leur en demande beaucoup…

Être attentionnés avec leurs clients même quand ils se sont levés du pied gauche, pédaler par tous les temps, ne pas faire d’erreur de caisse, éviter de se faire emboutir par un camion dans Paris, vendre des plats avec des épinards même s’ils n’aiment pas ça…Nos cyclo-vendeurs, on leur en demande beaucoup.

Et comme on est très exigeant avec eux, on prend également très grand soin d’eux. Et pour nous, prendre soin de nos cyclos, cela passe en premier lieu par une chose très simple : nos cyclo-vendeurs sont engagés en CDI. Chez Vélissime, nous refusons d’être un acteur supplémentaire dans le système de précarisation des jeunes, et ce depuis nos tout débuts.

« C’est une volonté historique de Vélissime », explique Guéric, notre CEO. « C’est une forme de considération, une valeur ajoutée à un contrat à temps partiel. C’est également une façon d’impliquer durablement nos cyclo-vendeurs dans l’aventure Vélissime et d’offrir à nos clients fidèles un vendeur fidèle. »

vélo triporteur - Copie

Et pourtant !

Pour les sociétés qui ne veulent pas payer de charges sociales, la solution est simple : elles emploient leurs livreurs sous le statut d’autoentrepreneurs. C’est possible depuis 2008. Etre autoentrepreneur permet certes une plus grande flexibilité dans les heures de travail, mais ne protège pas des coups durs. Car les avantages du CDI sont nombreux : nos cyclo-vendeurs ont ainsi la possibilité d’avoir une mutuelle, des congés payés, des arrêts maladie, ou encore une plus grande facilité d’accéder à un logement en location.

Pour Alejandro, qui est familier des deux systèmes, avoir un CDI chez Vélissime lui assure une stabilité dont il a besoin pour développer ses projets : « Je prépare un grand voyage pour tourner un documentaire sur les communautés qui tournent autour du vélo en Amériques du Sud. Je peux aussi travailler sur un projet de lampes artisanales, Re Lampa, qui représente une autre source de revenus ».

Nos cyclo-vendeurs sont des artistes, des créateurs d’entreprise, des étudiants. Nous souhaitons qu’ils s’investissent dans cette mission de quatre heures par jour et qu’ils puissent faire aboutir leurs projets sereinement. Nous avons un besoin mutuel de fidélité pour faire grandir nos projets respectifs. Le respect, l’investissement, la confiance sont des valeurs chères à Vélissime. Salarier nos cyclo-vendeurs est une traduction de ces dernières.